Au sein du mouvement des Grands Frères Grandes Soeurs, nous croyons que tous les enfants devraient avoir la chance d’atteindre leur plein potentiel, en tant qu’individus et citoyens. Nous croyons qu’en changeant le cours de la vie des jeunes, nous pouvons en retour changer le cours de l’avenir de la communauté.
Le Blogue des GFGSC est une plateforme que nous utiliserons pour sensibiliser la population sur les problématiques clés auxquels les jeunes d’aujourd’hui font face. Parfois, nous plaiderons pour notre cause, parfois, nous chercherons à éduquer, informer, poser des questions, mais nous désirons en tout temps susciter la discussion sur les problématiques les plus pressantes qui affectent les générations de jeunes d’aujourd’hui.


mardi 29 octobre 2013

La richesse d’une heure supplémentaire

Lorsque la vie nous tient extrêmement occupés, nous nous disons souvent : « Ce que je donnerais contre une heure de plus aujourd'hui ». Les horloges étant sur le point de remonter d’une heure, c’est justement ce que les Canadiens pourront s’offrir… le luxe de disposer d’une heure de plus.

En réfléchissant à notre vie au quotidien, nous pouvons parfois oublier à quel point 24 heures passent rapidement. Lorsque nous tenons compte du temps passé à travailler, à dormir, à préparer les repas, à faire les devoirs et à s’adonner à des activités récréatives, nous constatons que nous n’avons pas vraiment beaucoup de temps libres. Selon les résultats du sondage de Standard Life La richesse d'une heure mené pour les Grands Frères Grandes Sœurs, 62 % des Canadiens sont si pressés par le temps qu’ils croient passer à côté de quelque chose dans leur vie.

En tenant compte de tous les besoins de tous les jours et du temps à consacrer à nos activités personnelles comme faire de l’exercice, du bénévolat ou passer plus de temps en famille et avec ses amis, c’est assez pour ajouter encore plus de contraintes à tout horaire déjà bien rempli. Fait intéressant, le sondage de Standard Life démontre également que 66 % des Canadiens feraient probablement du bénévolat si leur horaire était moins chargé, 33 % renforcerait ses relations personnelles en passant du temps avec ses proches et 17 % consacreraient du temps à leur santé en faisant de l’exercice.

Après la lecture de ces résultats de recherche, en quoi votre vie est-elle comparable? Imaginez à quel point le monde dans lequel nous vivons serait différent si chacun pouvait réserver un tant soit peu de temps chaque semaine afin d’aider les autres. Les communautés et les gens s’en trouveraient transformés pour le mieux.

Le 3 novembre 2013, vous profiterez d’une heure supplémentaire, que comptez-vous en faire?

Cliquez ici pour lire d’autres résultats clés du sondage de Standard Life La richesse d'une heure../

jeudi 17 octobre 2013

Nous vous remercions


Alors que les familles se sont réunies autour de la table pour déguster de la dinde durant la fin de semaine, plusieurs d’entre elles ont profité de l’occasion pour réfléchir à ce qui fait qu’elles sont reconnaissantes; une bonne santé, les amis et la famille, le bonheur et la réussite.

Il est inhabituel pour une organisation de faire de même, mais alors que nous concluons les célébrations de nos 100 ans de service de mentorat au Canada, nous n’avons pu résister, car nous avons tant de raisons être reconnaissants.

Les Grands Frères Grandes Sœurs du Canada a des partenaires formidables; plusieurs d’entre eux soutiennent le mouvement depuis plus de 10 ans. Ils sont trop nombreux, anciens et actuels, pour que nous les nommions ici, mais vous trouverez la liste de partenaires actuels sur notre site Web. Sans leur soutien, nous ne pourrions offrir des services de mentorat à plus de 40 000 enfants et jeunes à travers le Canada.

En plus des partenaires, le mentorat est rendu possible grâce aux centaines de milliers de mentors bénévoles, anciens et actuels, qui ont fait don de la ressource la plus précieuse qu’ils ont; du temps. Ce faisant, ils ont permis aux enfants et aux jeunes d’atteindre leur plein potentiel.

Les relations de mentorat sont créées et soutenues par des centaines d’employés dévoués. Des gens qui travaillent durant de longues heures et souvent leur travail va bien au-delà de leur devoir afin d’arriver à servir plus d’enfants dans leurs communautés.

En plus de nos mentors bénévoles, nous avons la chance d’avoir un grand nombre de bénévoles très investis envers la cause qui eux aussi donnent de leur temps dans l’espoir de créer des communautés saines.

Nous tenons également à remercier les milliers de donateurs et de participants à des événements qui ont adhéré à la cause et investi au bénéfice des jeunes du pays.
Et bien sûr, nous ne pouvons oublier les familles, les enfants et les jeunes. Plusieurs d’entre eux sont demeurés en contact avec nous et font partie à jamais de notre grande famille.

L’Action de grâce coïncide également avec le lancement de la nouvelle chanson « I Thank You » interprétée par le groupe canadien The Tenors. Écrite par Kenny Munshaw et Marc Jordan, cette chanson met également en vedette Laura Kaeppeler. La chanson a été écrite pour les Grands Frères Grandes Sœurs à l’honneur du mentorat.

Visionnez leur vidéo. Si vous êtes reconnaissant envers quelqu'un qui a fait une différence dans votre vie, honorez-la en téléchargeant la chanson sur iTunes. Pour chaque téléchargement, 0,50 $ sera versé aux Grands Frères Grandes Sœurs.

mercredi 9 octobre 2013

Sans sucre s.v.p.!


Chaque jour nous entendons parler de nouvelles recherches portant sur les aliments sains et ceux qui ne le sont pas. Il peut s’agir d’une surabondance d’information pour la plupart d’entre nous.

Les aliments que nous consommons sont remplis de pesticides, d’agents de conservation et d’additifs et les étiquettes peuvent porter à confusion. Il devient un véritable casse-tête de séparer le vrai du faux.

Une petite modification, comme substituer le sucre raffiné par du sucre naturel, peut avoir un grand impact sur notre santé. Nous sommes tellement habitués de chercher le sucre en nous versant un café ou un thé le matin ou de s’acheter une boisson gazeuse qui contient près de notre apport quotidien en sucre, que nous oublions la répercussion que cela peut avoir sur notre santé immédiate et future.

Le sucre à lui seul a été lié à de nombreux problèmes de santé de l’obésité, à la carie dentaire et l’hyperactivité. En 2004, en moyenne, les Canadiens ont consommé 110,0 grammes de sucre par jour, l’équivalent de 26 cuillères à thé; ce qui correspond à 21,4 % de leur apport calorique journalier. Cela semble beaucoup? En effet, c’est beaucoup!
Jetons un coup d’œil à ces succédanés du sucre naturels peu dispendieux

Stévia

Il s’agit d’une herbe indigène en Amérique du Sud utilisée comme édulcorant depuis des siècles en Amérique du Sud et au Japon. Elle est tellement répandue qu’avant que Coca Cola ne décide de standardiser sa recette, la stévia était utilisée dans le Coke diète au Japon.
La stévia ne contient ni calorie ni glucide et a un indice glycémique de zéro, ce qui en fait une excellente alternative naturelle au sucre et aux édulcorants chimiques. La stévia peut être utilisée comme édulcorant dans les breuvages et comme ingrédients de recettes.

Miel

Plus sucré que le sucre blanc, optez pour des miels produits localement afin de maximiser les avantages nutritifs. Riche en vitamines, le miel a pour effet de réduire les répercussions sur les maladies du cœur, réduire les ulcères et autres troubles gastro-intestinaux, de régulariser le taux de glycémie et de soulager les blessures et les brûlures.

Le miel contient plus de calories que le sucre ordinaire, mais, comme il est plus sucré, il en faut moins.

Vous pouvez en ajouter pour sucrer vos boissons et vos recettes. Le vaste éventail de miels à votre disposition vous donne également plusieurs options pour varier la saveur de vos recettes.

Sucre de noix de coco

Le sucre de noix de coco, issu de la sève des fleurs de cocotier, est un édulcorant biologique, viable naturel qui a démontré des résultats remarquables pour les gens souffrant d’affections ou de maladies chroniques comme le diabète, le calcul biliaire, le cancer, la cardiopathie ou l’obésité. Extrêmement nutritif, ce sucre à faible indice glycémique est rempli de vitamines, de minéraux et d’acides aminés.

Le sucre de noix de coco est à peine transformé, non blanchi et ne contient pas d’agent de conservation. Il s’utilise en boulangerie, en cuisson et pour sucrer les boissons chaudes.

La stévia, le miel et le sucre de noix de coco ont tous un indice glycémique faible, ne présentent aucun effet secondaire néfaste et sont tous les trois des substituts naturels permettant de réduire votre apport quotidien de sucre.

Jamie Oliver a déjà dit : « Nous devons nous assurer que tous les enfants ont la possibilité d’apprendre à propos des aliments et les bonnes habitudes alimentaires pendant qu’ils sont encore jeunes afin d’être renseignés à vie ».
--
À travers divers programmes de mentorat des Grands Frères Grandes Sœurs du Canada, nous sensibilisons de jeunes garçons et filles partout au Canada à propos de l’importance d’avoir une alimentation saine et équilibrée.

Cliquez ici pour consulter une liste de nos programmes de mentorat >

jeudi 3 octobre 2013

L’expérience d’un Grand Frère


Je suis devenu un Grand Frère il y a huit ans. Ce n'était pas nécessairement prévu, mais les circonstances m’ont mené dans cette voie. Mon intérêt à mentorer une jeune personne s’est développé alors que mon propre enfant devenait plus indépendant et que le nid familial commençait à se vider. Mon plan était de devenir Grand Frère lorsque mon rythme de vie aurait ralenti, probablement à la retraite. La cadence n’a toujours pas ralenti, mais j’ai un Petit Frère et je ne voudrais pas que ce soit autrement. Mon Petit Frère n’est plus petit. Il a maintenant vingt-et-un ans et mesure six pieds quatre. Nous sommes encore amis, et nous nous voyons régulièrement. C’est merveilleux de voir sa vie se dérouler aussi positivement maintenant qu’il est un jeune homme.

Quand je l’ai rencontré, il était à peine un adolescent. C’est une période critique dans le développement de tous les enfants. Si vous êtes prêt à offrir un peu de votre temps libre, une influence positive et une oreille attentive, vous pouvez considérablement aider un adolescent à faire la transition vers l’âge adulte. C’est triste qu’il y ait seulement une faible probabilité qu’un Petit âgé de plus de 12 ans soit jumelé à un Grand. Si seulement tout le monde connaissait les joies de tisser une relation d’amitié avec un jeune adulte. Très peu d’expériences dans la vie permettent de recevoir davantage que l’on investit. Passer du temps avec quelqu’un qui est motivé à apprendre de nous et qui apprécie notre compagnie est une expérience unique.

Pour être un bon Grand Frère, vous n’avez pas à constamment faire des activités excitantes chaque fois que vous passez du temps avec votre Petit. Mais vous devez être fiable et bien préparé à partager la sagesse que vous avez acquise au cours de votre vie. L’autre exigence clé est d’écouter sans juger et donner des conseils sans intimider, en offrant plutôt une approche alternative.

Que vous décidiez de mentorer un Petit plus jeune ou plus âgé, je suis certain que vous ne le regretterez pas. Passer du temps avec les jeunes aide à rester jeunes et avoir une mentalité toujours d’actualité.

Si vous envisagez de devenir Grand Frère ou une Grande Sœur, mais que vous attendez le bon moment, contactez les Grands Frères Grandes Frères pour savoir de quelle manière vous pouvez faire une différence. N’y réfléchissez pas trop longtemps, car il y a une longue liste de jeunes qui attendent que quelqu’un comme vous entre dans leur vie.

Ron Takacs
Grand Frère