Au sein du mouvement des Grands Frères Grandes Soeurs, nous croyons que tous les enfants devraient avoir la chance d’atteindre leur plein potentiel, en tant qu’individus et citoyens. Nous croyons qu’en changeant le cours de la vie des jeunes, nous pouvons en retour changer le cours de l’avenir de la communauté.
Le Blogue des GFGSC est une plateforme que nous utiliserons pour sensibiliser la population sur les problématiques clés auxquels les jeunes d’aujourd’hui font face. Parfois, nous plaiderons pour notre cause, parfois, nous chercherons à éduquer, informer, poser des questions, mais nous désirons en tout temps susciter la discussion sur les problématiques les plus pressantes qui affectent les générations de jeunes d’aujourd’hui.


vendredi 23 mai 2014

Repos et récupération = Une performance gagnante


Nous faisons tous les meilleurs efforts pour manger des aliments sains et nous sentir le mieux possible tout en intégrant de l’activité physique à notre routine quotidienne. Voici quelques astuces d’une athlète de haut calibre.

Par Tania Archer
Adepte d’entraînement physique et d’un mode de vie sain. Conférencière. Catalyseuse d’idées


Un composant essentiel de tout entraînement est de s’assurer que votre corps bénéficie des bienfaits d’une routine qui intègre des périodes de repos et de récupération.

Votre plan de récupération après l’entraînement a une incidence importante sur vos performances athlétiques et votre endurance. Un plan de récupération adéquat est primordial pour la réparation des muscles et des tissus ainsi que pour accroître la force musculaire. Les muscles ont besoin d’au moins 1 à 2 jours de repos pour se rétablir, et c’est pourquoi lever des poids ou procéder à un entraînement de résistance physique immédiatement après une séance de conditionnement physique n’est pas idéal, puisque cela endommagera les tissus plutôt que de former les muscles. Il est fortement recommandé d’alterner les jours d’entraînement avec une routine intégrant divers exercices variés de poids ou de résistance, toujours en s’assurant de ne pas faire travailler les mêmes groupes de muscles deux jours d’affilés.

Que doit-on faire après une séance d’entraînement pour accélérer la récupération?

Les 10 méthodes les plus couramment recommandées dans une routine de récupération sont :

1.) Remplacer les liquides : Vous devriez remplacer les liquides pendant l’activité physique en plus de vous hydrater après l'entraînement, car l’eau aide au fonctionnement de toutes les fonctions du métabolisme, incluant, de transférer les nutriments là où notre corps en a le plus besoin.

2.) Manger sainement : Vous devez faire le plein pour que votre corps récupère, répare les tissus cellulaires, devienne plus fort et soit en pleine forme pour relever le prochain défi. Il est recommandé de manger dans les 60 minutes suivant une séance d’entraînement, et d’intégrer des protéines et des sucres complexes à votre repas pour favoriser la restauration des tissus et les renforcer. Le LAIT AU CHOCOLAT est un bon breuvage à consommer après un entraînement. Il est délicieux et riche en protéines en plus de contenir 16 nutriments essentiels.

3.) Période de récupération : Après chaque séance d’entraînement, continuez de bouger lentement et sans intensité pendant 5 à 10 minutes pour aider à purger l’acide lactique de vos muscles. Cela aide à réduire la tension musculaire. Une bonne période d’échauffement et de récupération aide dans le cadre de divers entraînements ou diverses compétitions qui se déroulent dans une seule journée.

4.) Récupération active : Pour aider les muscles à se remettre et s'énergiser plus rapidement, effectuer de petits mouvements lents aide à la circulation des nutriments dans le corps, en plus d’éliminer les déchets.

5.) Le surentraînement : L’activité physique excessive, le manque de repos et une routine quotidienne d’entraînement trop intense nuiront radicalement à vos gains et limiteront vos efforts de récupération naturelle. Avoir un horaire d’entraînement bien équilibré et intégrer un plan nutritif cohérent sont deux façons simples d’assurer une récupération plus rapide.

6.) Repos : Votre corps vous parle. Il y aura des périodes où votre corps refusera de réagir aux exercices les plus simples. Pousser notre corps dans un tel état engendre généralement des blessures. Dans ce cas, blessé ou non, consacrez 2 à 3 jours à faire des activités légères ou aucune activité physique pour permettre à votre corps de reprendre des forces à un rythme naturel.

7.) Sommeil de qualité : Lorsqu’on dort, notre corps produit l’hormone de croissance GH, qui est responsable de la croissance et la récupération de nos tissus cellulaires. Cette hormone est nourrie par des nutriments contenus dans les collations et repas quotidiens équilibrés. C’est pourquoi une alimentation équilibrée incluant les 5 groupes alimentaires est nécessaire pour une performance athlétique constante, pour s’améliorer et obtenir des résultats.

8.) Massages : Les massages aident la circulation sanguine et peuvent aider à récupérer en favorisant l’élimination de l’acide lactique des tissus et le mouvement du sang dans les zones blessées.

9.) Bain de glace : Le fait de réchauffer et refroidir les muscles à maintes reprises est réputé pour resserrer et dilater les vaisseaux sanguins, ce qui aide à éliminer des tissus les déchets générés par l’activité physique.

10.) Étirements : Après une période d’échauffement, pendant l’entraînement ou après, étirer doucement vos muscles pour renforcer votre flexibilité et aider votre corps à récupérer.

En intégrant une routine de repos et de récupération adéquate à votre entraînement régulier ou à votre plan d’exercice, vous accordez à votre corps les avantages d’une performance améliorée.

Pour que vous progressiez continuellement en tant qu’athlète ou amateur de conditionnement physique, il est essentiel que vous écoutiez votre corps lorsqu’il est fatigué (plateau) et que vous vous reposiez. Faites toujours preuve de prudence quand vous entamez une nouvelle routine d’entraînement en demandant conseil à un entraîneur certifié ou un médecin avant de faire des activités physiques vigoureuses.

Tania Archer
Twitter @taniaarcher

mercredi 14 mai 2014

Les mystères des amitiés masculines


Par Elizabeth Brekelmans

Suite au décès subit de mon mari, je me suis retrouvée seule pour élever notre fille et nos quatre garçons. Il m’a fallu un certain temps afin de réaliser que je n’étais pas aussi bien préparée à la tâche que je le croyais. Les besoins des garçons sont si différents de ceux des filles et je n’étais tout simplement pas équipée pour gérer tous les problèmes auxquels j’étais confrontée. J’avais entendu parler des Grands Frères Grandes Sœurs et j’ai décidé de les appeler. À bien y penser, ce fut l’une des meilleures décisions que j’ai pu prendre.

Lorsque les garçons ont été jumelés avec leur Grand Frère, Brad, je ne savais pas trop à quoi m’attendre ou bien le rôle que j’aurais à jouer au sein de cette relation unique. Je me suis rendu compte qu’en cas de problème avec un de mes fils, je pouvais compter sur leur Grand Frère pour seconder ma décision.

Les garçons ont maintenant dans leur vie quelqu'un qui pense comme . . . c'est-à-dire comme pensent les gars; le genre de choses que les femmes ne seront probablement jamais capables de comprendre. Lorsqu’ils parlent de grosses flatulences par exemple, on pourrait croire qu’il s’agit d’une discipline olympique. (D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi ils en font un sport intérieur. Peut-être pour obtenir au maximum l’effet?) Après une partie de pêche sur glace, l’une de leurs sorties préférées, ils reviennent avec des histoires sur la façon dont ils ont fui les confins de leur cabane de pêche afin de ne pas être gazés à mort. Je n’ai pas encore découvert pourquoi cela tisse des liens entre les gars. Peut-être que c’est parce qu’ils ont partagé quelque chose d’à la fois très intime et répulsif.

Je ne peux simplement pas m’imaginer faire cela avec mes garçons, mais c’est important pour eux. Ils ont besoin de quelqu'un à qui ils peuvent s’identifier, quelqu'un qui comprend l’espèce mâle et cela a apporté une différence au niveau de leur attitude par rapport à la vie. Les garçons ont une relation plus étroite entre eux parce qu’ils réalisent qu’ils n’ont pas été abandonnés aux problématiques que grandir implique.

Ils ont trouvé quelqu'un à qui ils peuvent se confier et ils savent que, tant que cela n’implique pas un danger de mort, tout ce dont ils discutent avec leur Grand Frère restera entre eux. Brad voit en eux le potentiel qui pourrait m’échapper du fait de ma proximité avec eux. Il insiste sur le fait qu’ils ont une responsabilité à la fois envers eux-mêmes et envers la société et encourage chacun d’eux à faire de son mieux.

Élever seul ses enfants donne un tout nouveau sens au mot « défi ». Tenter de répondre aux besoins de chacun peut devenir très fatigant. Alors quand les garçons partent à l’aventure avec Brad, cela me permet de me ressaisir, d’établir les priorités et de voir les choses d’un regard neuf. Je sais qu’ils ont besoin de prendre une pause sans moi autant que j’ai besoin d’un petit répit sans eux.

Jusqu'ici je n’ai parlé que de mes fils, mais j’ai également une merveilleuse fille de 18 ans. La plupart des gens ont une idole, un modèle, quelqu'un qu’ils tiennent en haute estime? Ma fille est cette personne à mes yeux. Elle a déjà tout tracé sa vie. Elle sait ce qu’elle veut et elle possède la volonté et la détermination pour y parvenir. Elle croque dans la vie à pleines dents. Elle est tout ce que je veux devenir plus tard. Et comme les garçons ont un Grand Frère, cela nous permet de nous évader pour faire des choses que nous apprécions toutes les deux.

Notre participation aux Grands Frères Grandes Sœurs a été une force positive dans notre famille. Les garçons ont gagné en maturité et en force de caractère. Ils ont confiance en eux-mêmes et en ce qu’ils représentent.

Il s’agit d’un passage d’un discours écrit il y a 15 ans. Mes enfants ont grandi depuis ce temps et ont quitté le nid familial. Ils sont heureux, en santé, sont engagés dans une relation amoureuse et ils sont les meilleurs amis qui soient. Chacun d’eux travaille dans un domaine de son choix et, mieux encore, ils m’ont choyée en me donnant de magnifiques petits-enfants à aimer et à gâter. Le Grand Frère des garçons fait encore fait de leurs vies. En effet, mon fils cadet travaille avec lui dans le domaine des assurances. Je crois que la vie aurait été très différente n’eût été l’influence de cet homme merveilleux dans nos vies.




vendredi 9 mai 2014

Au-delà de la salle de classe


« On vit de ce que l’on obtient.
On construit sa vie sur ce
que l’on donne. »
- Winston Churchill

Il est prouvé que le mentorat contribue à garder les enfants à l’école et à prévenir les comportements à risque comme l’intimidation. Il a aussi été démontré que les enfants mentorés grandissent en démontrant davantage de respect envers leur famille, leurs pairs et la communauté.

Alors que les enfants passent des heures à apprendre en classe, il est important de reconnaître que d’avoir un modèle et un ami à l’école, à l’extérieur de la salle de classe, à qui les jeunes peuvent parler et avec qui partager ce qu’ils vivent peut s’avérer positif et même changer leur vie.

Partout au pays, le temps d’une heure par semaine pendant l’année scolaire, les mentors du Programme de mentorat à l’école des Grands Frères Grandes Sœurs rencontrent leur enfant mentoré et participent à des activités comme des jeux de société, du bricolage, ou passent simplement du temps en sa compagnie dans la cour de récréation.

Être un mentor à l’école, c’est consacrer une heure de son temps, une fois par semaine, à un enfant qui a besoin d’un peu de soutien et d’une personne à qui parler de ce qu’il vit au quotidien. C’est permettre à un enfant de se sentir spécial et important tout en ayant une incidence dans sa vie, et, surtout, tout en s’amusant!

Nous savons que le mentorat à l’école fait une GRANDE différence. Voici la preuve :

• 90 % des mentors ont constaté un changement positif chez l’enfant mentoré
• 88 % des élèves ont démontré une amélioration de leurs compétences en lecture et écriture
• 64 % ont développé une plus grande estime d’eux-mêmes

Les faits parlent d’eux-mêmes! Visionnez notre vidéo sur le Programme de mentorat à l’école pour constater comment une simple petite heure de votre présence peut faire une GRANDE différence dans la vie d’un enfant.

Vous envisagez de devenir un mentor à l’école, ou vous désirez obtenir de plus amples renseignements concernant le programme? Cliquez sur ce lien..



Quel est votre casse-croûte préféré après une séance d'entraînement?